Blog EduRespect ---> blog 2 sur les éducations au respect ->
Accueil du site > Parcours didactiques, pistes pédagogiques de EduRespect > Comment réagir devant des insultes homophobes ?

Comment réagir devant des insultes homophobes ?

mercredi 21 septembre 2005, par philzard

L’enseignant doit intervenir tout de suite après l’incident avec les deux protagonistes, voire la classe entière. Ces remarques s’inscrivent dans l’apprentissage de la tolérance ( l’enseignant a déjà l’habitude d’intervenir en cas de remarque raciste ou sexiste)

- Comment intervient-il ?

1) Il fait émerger les représentations chez les protagonistes

a-celui qui insulte ( l’agresseur) : "pédé" est la réponse à "NTM"

b- celui qui est insulté (l’agressé) va montrer que l’insulte "pédé" est blessante.

2) il protège l’agresseur en lui disant que "NTM" est aussi infamant que "pédé".

3) Il démontre à l’agresseur que pédé est une insulte

- il est préférable qu’il utilise une injure plus neutre : "bouffon", "connard", "idiot"...
- le terme pédé insulte toute une communauté de personnes qui s’aiment ( de très nombreuses personnes ont cette aspiration noble). Rappeler que l’amour homosexuel est identique à l’amour que l’agresseur connaît (amour hétérosexuel).
- le terme pédé est une insulte de type "raciste", qui désigne l’identité de la personne.
- Rapporter la situation générale au cas personnel de l’agresseur : "cela te plairait-il qu’on te traite de sale blanc, sale nègre... ?"

4) Il rend solennelle l’explication en disant à l’agresseur " rappelle-toi que chaque fois que tu traites une autre personne de "pédé" tu injuries des milliers de personnes".

- Remarques :

- l’agresseur peut faire la différence entre insulte privée et insulte publique ; il peut objecter que de "toutes façons, traiter de pédé l’autre élève ne peut pas vexer car il n’y a pas de pédé autour de nous".

- l’enseignant doit établir une analogie avec l’insulte raciste proférée entre personnes de même origine : " si j’étais entre Blancs et que je parlerais de bougnoule, ce serait un propos raciste".

- l’agresseur peut ne pas comprendre que "pédé" n’est pas une injure de type raciste car un homosexuel n’est pas "identifiable" comme peut l’être une personne de couleur.

- l’enseignant doit expliquer, qui aussi peu visible soit-elle l’homosexualité n’en est pas moins un élément de l’identité : "traiter quelqu’un de pédé , c’est s’attaquer à sa personne en entier, c’est lui refuser le droit d’être ce qu’il est. C’est comme si tu reprochais à l’autre d’écrire avec la main gauche et non la main droite comme la majorité".

- au cours de l’explication, l’enseignant doit refaire formuler aux protagonistes les notions de "communauté", "homosexuel", "insulte".

P.-S.

(c) Josée, Françoise et Virginie de l’atelier pédagogique d’Aglaé/HomoEdu, 2001

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0