Blog EduRespect ---> blog 2 sur les éducations au respect ->
Accueil du site > A lire, essentiellement ! > L’horrible amalgame qui nous tord le ventre...

L’horrible amalgame qui nous tord le ventre...

dimanche 9 décembre 2018, par philzard

Nous avons lu les Chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin, un délice, un vrai régal. Du pur bonheur jusqu’à certaines pages à l’arrière goût amère, des paragraphes sur l’amalgame entre homosexualité et détournement de la jeunesse, en laissant entendre que finalement l’homosexualité est l’incarnation d’un certain vice.

<< Le seul problème qu’on a maintenant, c’est avec les homosexuels. Tu ne dois pas être au courant. Tout a commencé quand la commission du comté de Lade a passé une loi en faveur des homosexuels. La loi dit qu’on ne peut pas refuser de les embaucher ou de leur louer une propriété et Anita Bryant s’est élevée contre cela, elle qui est une mère de famille chrétienne avec quatre enfants et a été nominée pour Miss Amérique et tout et tout, et tous les gens normaux et chrétiens de Miami l’ont soutenue à cent pour cent. Nous, on s’en est pas tellement préoccupé, évidemment, parce qu’on n’a pas autant d’homosexuels dans le coin qu’à Miami. Papa dit qu’ils aiment les plages. Enfin, quoi qu’il en soit, en un rien de temps, un groupe d’homosexuels a essayé de forcer la Commission des Agrumes à ne plus passer la pub d’Anita Bryant à la télé. Tu imagines ? Anita a répondu qu’ils n ’avaient qu’à le faire, si c’était le prix à payer pour que ses enfants puissent circuler en toute sécurité dans les rues de Miami. Dieu la bénisse. Je ne serais pas autant au courant de tout ça si Etta Norris (la mère de Bubba) n ’était pas passée mardi pour voir Oral Roberts sur notre nouvelle télé couleur. Elle m’a dit qu’elle recueillait des signatures à Orlando pour une pétition de soutien à l’association d’Anita Bryant, « Protégeons nos Enfants ». J’ai signé tout de suite, mais papa a dit qu’il ne voulait pas signer parce que tu étais grand et que son fils n ’avait pas besoin qu’on le protège des homosexuels. Je lui ai dit que c’était pour le principe et puis aussi, qu’est-ce qu’on ferait si les homosexuels arrêtaient de boire du jus d’orange ? Il a dit que la plupart n’en buvaient pas, mais il a quand même signé. Nous sommes allés à notre première réunion dans une salle du Fruitland Bowl-a-Rama. Etta a dit que le plus important était de montrer à Anita Bryant qu’on la soutenait. Elle a aussi dit qu’il fallait préciser dans la pétition que nous n’avions pas de préjugés, mais que nous pensions que les homosexuels n’étaient pas des exemples convenables pour les enfants à l’école. Lolly Newton a dit qu’elle pensait qu’il fallait aussi parler des profs, parce que si un prof fait sa tapette devant les enfants toute la journée, les gosses finiront par devenir aussi des tapettes. Ralph Taggart a soutenu la proposition. Ton père n’a pas arrêté de me dire de me taire et de ne pas me ridiculiser, mais tu me connais, il a fallu que j’y mette mon grain de sel. Je me suis levée et proposé que nous nous mettions tous à genoux pour remercier le Seigneur que quelqu’un d’aussi célèbre qu’Anita Bryant ait pris les devants pour combattre les forces de Sodome et Gomorrhe. Etta a dit qu’on le mettrait dans nos résolutions et j’en ai été très fière. (...). Tu te souviens que dans ma dernière lettre, je te disais nous n’avions rien dit dans notre résolution à propos des locations aux homosexuels, parce que Lucy McNeil loue son garage à celui qui vend des tapis à la galerie marchande Dixie ? Je pensais que ça valait mieux, parce que Lucy est quelqu’un qui ne fait pas d’histoires et qui a des problèmes d’intestins, et que ce ne serait pas chrétien de lui causer inutilement du souci. Je crois que le type qui a dit que la route de l’enfer est pavée de bonnes intentions avait raison, parce que tout d’un coup Lucy est devenue une militante de la cause des homosexuels.. Elle a dit qu’elle ne voulait pas signer la résolution de « Protégeons nos Enfants » ; elle nous a traités de païens et d’hypocrites. Que le Seigneur ne nous laisserait même pas lui baiser les pieds s’il revenait sur la terre demain. Tu imagines une chose pareille. J’étais vraiment dans tous mes états après la réunion jusqu’au moment où papa m’a tout expliqué. Tu sais, je n’y avais jamais bien réfléchi, mais Lucy ne s’est jamais mariée, et pourtant elle était mignonne comme tout quand on allait au collège ensemble. Elle aurait pu trouver un bon mari ; si elle avait voulu. En tout cas, papa m’a fait remarquer que Lucy suit des cours d’art moderne à la YMCA, qu’elle porte des chemises indiennes et des vêtements hippies, alors je me dis c’est possible que les lesbiennes aient réussi à la recruter C’était vraiment dur à croire, quand même. Elle était tellement jolie. (...) Nous prions tous le Ciel pour que la motion de Miami passe. Si tous les homosexuels ont le droit d’enseigner à Miami, la même chose risquerait de se produire à Orlando. Le révérend Harker dit que la situation est tellement grave à Miami, que les homosexuels s ’embrassent en public. Ton papa n’y croit pas, mais moi, je dis que le diable est beaucoup plus rusé qu’on ne croit.>>

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0