Blog EduRespect ---> blog 2 sur les éducations au respect ->
Accueil du site > Actualités sélectives EduRespect > Grenelle contre les violences conjugales = totale déception

Grenelle contre les violences conjugales = totale déception

lundi 25 novembre 2019, par philzard

“Une déception immense”. Édouard Philippe a annoncé ce lundi 25 novembre les conclusions du Grenelle contre les violences conjugales, en présentant de nombreuses propositions. Parmi elles, une formation obligatoire pour les enseignants sur l’égalité entre les filles et les garçons, la suppression de l’obligation alimentaire pour les enfants vis-à-vis de leur père qui ont assassiné leur mère ou encore un appel à projets pour que des centres de prise en charge des hommes violents ouvrent dans chaque région.

Des mesures qui n’ont pas convaincu le mouvement #NousToutes et sa porte-parole Caroline de Haas, qui ont fait descendre samedi 50.000 personnes dans les rues de Paris. “La déception est à la hauteur de l’immense mouvement qu’on a créé ces derniers mois et ce week-end. La déception est à la hauteur de l’attente soulevée ces derniers mois”, a-t-elle commencé.

Elle a aussi déploré que le Premier ministre n’ait pas eu un mot pour les nombreuses manifestations du week-end.

(...)

Enfin et surtout pour Caroline de Haas, “l’annonce principale de ce matin, c’est que le Premier ministre confirme que l’an prochain, il ne mettra pas d’euros supplémentaires sur la table pour lutter contre les violences que subissent les femmes et les enfants en France. Il a annoncé 360 millions d’euros pour l’an prochain, c’est quasiment la même somme qu’en 2019. Si les politiques ne changent pas, les chiffres des violences ne reculeront pas”.

Voir en ligne : Suite et source de l’article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0